Compte-rendu CA 5/12/2009
Compte-rendu CA 26/03/2010
Compte-rendu CA 15/01/2011
BRAHMA KESA , créée en Janvier 2007 est une association reconnue d'intérêt général
depuis Octobre 2007.

Son objectif est de contribuer à lutter contre la pauvreté au Cambodge.

Elle entend oeuvrer sur le terrain, en milieu rural, en privilégiant efficacité et solidarité.

Bien qu'officialisée
au Cambodge, l'association reste une structure légère composée de membres bénévoles.
L'intégralité des dons est directement dediée aux actions de soutien auprès de 2 villages : Kakoh Kamboth, situe à 1 heure de Battambang et Phnom Chisor à
80 km au Sud de Phnom Penh. 

Elle vient en aide aux enfants, aux personnes âgées et à leur famille.

L'Education, l'Eau, la Santé et la création d'activités économiques sont nos priorités. 

Aujourd'hui, grâce à la générosité des membres actifs ou bienfaiteurs, 50 enfants ,
3 personnes âgées et une école de 250 élèves bénéficient de notre appui.
 
 


 
 

CARNET DE VOYAGE DECEMBRE 2009/
JANVIER 2010

Il manque la plume de Gunilla qui avait si bien rédigé son carnet de voyages. Alors, je prends modestement la relève pour vous exprimer mon ressenti.
Tout d’abord, j’ai été ravie de passer 6 jours avec la famille Fresnault. Cela est très important de pouvoir avoir un témoignage in situ de ce que notre association mène comme actions au Cambodge.
Jean-Marie et Claudine sont des chefs d’entreprise, habitués à voyager et ont apporté un regard pertinent. Je les en remercie. En premier lieu, nos familles sont pauvres et vivent dans un pays, qui malgré la crise, vit un grand boom économique. Alors, bien sûr chacun a son portable et n’aspire qu’à une chose, c’est de consommer au présent. Ce peuple est encore dans l’incapacité de se projeter dans l’avenir. Le génocide des khmers rouges reste ancré dans la mémoire collective, et on doit garder à l’esprit que nos familles ont reçu une éducation scolaire primaire, perpétuant leurs traditions ancestrales jusque dans la manière d’appréhender l’agriculture.
Lorsque nous voyageons dans des pays tels que le Cambodge, nous devons essayer de nous extraire de nos schémas d’occidentaux. Il faudra du temps pour que les générations futures, vivant dans les zones rurales puissent accéder à toutes les opportunités que ce pays offre. C’est la raison pour laquelle nous fondons beaucoup d’espoir dans nos filleuls.
Ainsi, Jean-Marie, Claudine et moi avions pensé financer des études d’électriciens à nos jeunes filleuls (métier en devenir). Malheureusement, aucune école n’existe à Battambang, mais à Phnom Penh (6 heures de route ). C’est là que je mesure notre handicap de ne pas avoir de personne de confiance sur place qui pourrait organiser des formations etc... Mais je reste convaincue que nous y arriverons un jour
. Comme nous l’avons déjà fait pour nos deux filleules qui sont maintenant couturières à Phnom Penh, nous avons l’opportunité d’aider une jeune fille à réaliser son souhait d’être infirmière. Sur le principe de gagnant/gagnant, cette jeune fille devra consacrer un certain temps à dispenser des soins dans nos villages. Nous en reparlerons lors des prochains conseils d’administration, ses cours ne démarrant qu’en janvier.
Notre future infirmière
Quelle émotion en arrivant et en apercevant cette pancarte ! La communauté Brahma Kesa prend forme.
Nous avons reçu un accueil chaleureux à Kakoh Kampot où les familles nous attendaient autour d’un repas copieux et délicieux. Les pleurottes en beignet étaient exquises. La famille Fresnault a pu savourer les délices du"«bamboo train"
M. Thay, à qui nous finançons des cours d’anglais, dispense déjà des cours à nos filleuls.

Nous avons acheté les livres en anglais ainsi que des chaises « anglaises » it’s a joke ! .

Tous les enfants nous ont accueillis et ne cessaient de nous dire « How are you, How old are you » ! Trop drôles ! Ils étaient ravis d’échanger quelques mots en anglais avec nous.
m
Le bamboo train transportant tous les colis et chaises que nous avions achetés à Battambang !
Quel transport atypique. A notre arrivée à la gare de Kakoh Kambot, nous attendait le tracteur et la charrette avec lesquels nous avons parcouru Prey Svey et Kakoh Kambot.
A Phnom Chisor, nous avons pu visiter l’une des écoles que nous allons soutenir et constaté la joie du directeur de l’école, qui voit dans notre action une excellente opportunité offerte aux scolaires.
Quelques uns de nos filleuls à notre arrivée à Phnom Chisor
Notre périple mené à un rythme soutenu a quelque peu frustré la famille Fresnault. Et je peux les comprendre car il faudrait au moins un mois pour apprécier ce pays si attachant.

Enfin, Nelly qui a pu récupérer des livres scolaires a fait la joie de la petite Ecole Française de Kep. Merci à elle d’avoir pensé aux enfants Cambodgiens
Je garderai toujours en mémoire la réflexion que m’a faite Jean-Marie lors de notre dernier déjeuner à Phnom Penh, avant que je ne prenne l’avion pour le retour. A peine arrivée au restaurant, Jean- Marie me regarde et me dit « je me sens si bien içi que je ne suis pas sûr de repartir demain » !
Quelle joie qu’il ait été séduit par le Cambodge, lui qui a parcouru le monde.
Après Brigitte et sa classe de BTS, ce sera au tour d’Alain, Fred, Fanny et Lucie de découvrir le Cambodge en Décembre, puis les Orléanais songent à y aller en Février 2011 et les Villevalois ont déjà programmé leur voyage pour Février 2012 !
Quant à Gunilla, elle organise déjà notre soirée du 16 octobre avec la troupe de flamenco mais aussi José, un artiste guitariste excellent que nous a trouvé notre ami Yves, toujours prêt à nous aider à
trouver des artistes pour nos soirées. Notre objectif est de remplir l’intégralité du Hangar, soit 300 personnes. L’ambiance sera des plus conviviales et des plus festives
Enfin, l’idée d’organiser une soirée traditionnelle « cambodgienne » lors du Nouvel An Khmer me parait excellente.
Il est temps pour nous de promouvoir ce pays et je songe même organiser une conférence avec une personnalité qui nous parlerait du peuple Khmer.
Grâce à vous, à votre soutien et générosité, nous avons pu mener de belles actions et continuerons !Bien à vous
Josefa
Montargis le 8 mai 2010
m
COPYRIGHT   ASSOCIATION BRAHMA KESA  
35, RUE PIERRE ET MARIE CURIE  45200  MONTARGIS, FRANCE
    Tel +33(0)6 12 17 84 83 -

Courriel : brahma_kesa1@hotmail.fr
                Web : http://www.brahmakesa.com/        Mentions légales
Décembre 2009/
janvier 2010